1 couteau pliant OFFERT dès 50€ | Code : PAPA

En ce moment : 1 couteau pliant offert dès 50€ d'achat | Code : PAPA

En ce moment : 1 couteau pliant offert dès 50€ d'achat | Code : PAPA

12007 avis

Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier

Un couteau utile pour vos découpes au quotidien !

Acier japonais Aogami #2 Steel à 1.2% de carbone : s'aiguise facilement

Dureté Rockwell 62 HRC - Tranchant haute performance qui tient

Finition brute de forge : surface non polie traditionnelle

Manche forme ovale en bois de cerisier + mitre noire

Savoir-faire de plusieurs centaines d'années - Chaque pièce est forgée main

Entretien à respecter (découvrez nos recommandations ci-dessous)

159,90 €

Livraison Offerte En Colissimo et Point Relais

En stock

Expédition aujourd'hui

  • Livraison Express 24h disponible
    Chez vous ce mardi avant 13h avec Chronopost
  • 3x
    Payez en 3 fois : 53,30 € / échéance+1.55% de frais de dossier (en savoir plus)
  • Questions et commandes 09 72 56 08 32Du lundi au vendredi de 10h à 17h.
  • Satisfait ou remboursé ! Vous avez 60 jours pour changer d’avis.
  • Vous avez trouvé moins cher ailleurs ? On vous rembourse la différence (voir conditions)
  • Avec ce produit : 1899 points de fidélité,
    soit 9,50 € de réduction sur votre prochaine commande

  • Vous cherchez un produit ?
    On se charge de vous le trouver ! Cliquez-ici !

Fabriqué au Japon
Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
  • Couteau Kiritsuke japonais artisanal Moritaka Aogami 2 Steel carbone manche cerisier
Suivant

Fiche technique

MatièreAcier Carbone
MancheCerisier
Lave-vaisselleNon
FabricationJapon
CouleurBois
Manche rivetéNon
Dureté HRC62
Finition de lameBrute de forge
Pour droitier ou gaucherSymétrique
AcierBlue 2 steel

En savoir plus

Ce couteau kiritsuke japonais est issu de la gamme Agoami #2 Steel, fabriquée par la marque reconnue Moritaka Hamono. Il se décline en deux tailles, une taille de lame 21cm et une de 24cm.

Voici les dimensions des deux types de couteaux :

Modèle 21cm : lame 21cm; manche : 13,3cm; longueur totale : 35,8cm; hauteur lame : 4,4cm; épaisseur lame : 1,7mm; poids : 150g

Modèle 24cm : lame 24cm ; manche : 14,5cm; longueur totale : 39,9cm; hauteur lame : 5,4cm; épaisseur lame : 2mm; poids : 198g

Moritaka est l'un des fabricants les plus vieux et les plus emblématiques au Japon, l'entreprise est gérée par une lignée de forgerons fabriquant des lames depuis plus de 7 siècles, et ce à la main, pour obtenir des pièces toujours uniques. L'expertise accumulée au cours de cette expérience impressionnante leur permet de fabriquer des couteaux exceptionnels, faits pour les connaisseurs (car oxydables, donc nécessite un entretien particulier).

A savoir que ces couteaux rares ne sont pas disponibles facilement, du fait de leur fabrication, c'est pourquoi l'équipe de Couteauxduchef est ravie de vous les proposer !

L'alliage utilisé pour concevoir la lame est issu de la famille des aciers YSS (Yasugi Speciality Steel) mis au point par Hitachi, qui est célèbre à l'international pour la qualité de ses matières premières. Cette famille se divise en plusieurs aciers de grande qualité, et c'est le Aogami #2 Steel qui a été choisi par Moritaka.

C'est un alliage très apprécié des forgerons japonais car agréable à travailler, est notamment enrichi en carbone (entre 1.1 et 1.2%) et en tungstène (entre 1 et 1.5%), deux éléments entrant en compte dans la dureté du couteau. Il comporte aussi un bon taux de chrome.

La dureté finale est de 62 HRC sur l'échelle de Rockwell (sachant que la moyenne d'un bon couteau de cuisine se situe entre 58 et 60 HRC). Ce cœur très dur est ensuite entouré d'une couche de fer qui va venir le protéger.

Le résultat final vaut le détour : du fait de sa dureté, le couteau peut être aiguisé de façon rasoir (puisque son fil est résistant et peut endurer une telle finition) et tient également le tranchant très longtemps malgré les usages. Vous éviterez les séances d'aiguisage répétitives. Notez cependant que cette dureté marquée n'empêche pas le couteau Moritaka d'être facilement aiguisable.

La finition brute de forge de la lame non polie témoigne d'ailleurs souvent d'une fabrication artisanale, et elle est très appréciée des chefs au Japon, qui aiment son côté traditionnel.

Le manche est fabriqué en bois de cerisier aux nuances claires. Il contraste très bien avec la lame presque noire. Il est complété par une mitre noire, brillante, qui vient parfaitement faire le lien avec la lame. L'usage est ambidextre.

Quelques mots sur le fabricant :

Moritaka dispose d'une histoire très riche et surprenante : ses origines remontent à 1293, où la marque fut créée par le chef des forgerons des moines bouddhistes du mont Homan, à Fukuoka. Et l'histoire s'y prolongera sur 13 générations ! En 1632, l'entreprise familiale déménage à Kumamoto, et la fabrication continue de nouveau sur 13 générations.

D'ailleurs, Moritaka a fourni les Daimyo (puissants seigneurs japonais de l'époque) en épée (le fabricant continue d'ailleurs de nos jours à mettre au point des katana, afin de préserver les traditions).

C'est seulement il y a 5 générations de cela que Moritaka s'est élargi au monde de la cuisine.

Utilisez et entretenez au mieux votre couteau :

Le couteau Moritaka disposant d'un fort taux de carbone, il faut l'entretenir avec soin pour éviter qu'il ne s'oxyde. Voici quelques conseils qui pourront vous aider :

- Lorsque vous voulez le laver, passez la lame sous l'eau en utilisant un savon doux, puis rincez à l'eau tiède. Séchez-le avec un chiffon doux, et conservez-le dans un endroit au sec (le lave-vaisselle ou le faire tremper dans l'évier sont des choses à oublier). En effet, comme il contient un taux de carbone important et une couche de protection en fer par dessus, la lame sera bien plus sensible à la corrosion. Si elle n'est pas séchée de façon correcte, elle pourra s'oxyder.

Ainsi, il faut à tout prix la conserver loin de l'humidité. Il faut tout de même noter que de par la nature de l'alliage, de petites tâches pourront se former sur la lame au fil du temps, et c'est tout à fait normal (elles peuvent être provoquées par exemple par l'acidité des aliments coupés, ou par le taux d'humidité de l'air). La lame carbone est donc recommandée à un public de connaisseurs, qui connait et est adepte des qualités de cet acier particulier, tout en étant au courant des spécificités de son entretien.

Si vous ne l'utilisez pas pendant longtemps ou tout simplement si vous voulez réaliser un entretien régulier, vous pouvez la graisser avec de l'huile minérale (qui ne peut pas devenir rance). La couche d'huile permet de protéger l'acier.

- Il ne faut pas couper d'aliments surgelés (car trop durs). Si des aliments trop rigides sont coupés, par exemple un fromage à pâte dure, il vous faut bien couper d'avant en arrière, et ne pas réaliser de torsion avec la lame, ce qui pourrait la briser.

- Enfin, il ne faut pas s'inquiéter si le couteau diffère un peu des autres modèles de la gamme, ce sont des pièces totalement artisanales, c'est normal !

Retrouvez aussi notre sélection complète de pierres à aiguiser pour l'entretien de votre couteau !

Les avis de nos clients : 8 / 10 sur 1 avis

Du bon et du moins bon
Elie H. le 28/05/2021Premier couteau en acier carbone (oxydable) pour ma part, qualité du tranchant nettement meilleure que mon AUS-10, mais même en gardant le couteau le couteau le plus sec possible, lavé et essuyé instantanément après chaque utilisation, l'acier marque et l'esthétique en prend un coup. Cela devrait se rattraper avec un léger passage a la pierre. Autre point négatif, le manche est de piètre qualité, très léger, peu dense, ça nuit a l'équilibre du couteau qui, avec une lame de 21 cm, trouve son point d'équilibre a plusieurs cm du manche, ce qui peut déstabiliser et accentuer les mauvaises manipulations. J'envisage de refaire le manche dans un matériau plus noble, dense et redresser la balance. Il faut cependant remettre ça dans son contexte, un tranchant en Aogami a ce prix comporte forcément des contreparties. Avec un acier d'une telle qualité à ce prix, et connaissant maintenant les défauts, non définitifs, je note ce couteau 4/5.