20931 avis

Couteau nakiri japonais artisanal Wusaki Yoshi G3 honoki 16,5cm

Un très bon couteau pour découper vos légumes avec précision

Lame 16,5cm structure San Maï : 3 couches d'aciers alternées

Noyau acier Ginsan japonais (0,95% de carbone) + Couche en inox

Surface de coupe finement martelée, qui apporte du caractère

Solidité Rockwell 59/60 HRC - Tranchant facile à aiguiser

Mitre noire en bois de Pakka + pâte à bois pour la fixer

Manche en bois de Honoki poli - Forme ovale agréable en main

Fabriqué au Japon par Tsunehisa

119,90 €

Livraison Offerte A domicile et en point relais

Indisponible

Prévenez-moi lorsque le produit est disponible Oups... Plus de stock !
Voir des produits similairesVoir des produits similaires
✅ Disponible à Cannes 
  • 3x
    Payez en 3 fois : 39,97 € / échéance+1.55% de frais de dossier (en savoir plus)
  • Questions et commandes 09 72 56 08 32Du lundi au vendredi de 10h à 17h.
  • Satisfait ou remboursé ! Vous avez 60 jours pour changer d’avis.
  • Vous avez trouvé moins cher ailleurs ? On vous rembourse la différence (voir conditions)
  • Avec ce produit : 1199 points de fidélité,
    soit 6,00 € de réduction sur votre prochaine commande

  • Vous cherchez un produit ?
    On se charge de vous le trouver ! Cliquez-ici !

Fabriqué au Japon
Couteau nakiri japonais artisanal Wusaki Yoshi G3 honoki 16,5cm
Couteau nakiri japonais artisanal Wusaki Yoshi G3 honoki 16,5cm
Suivant

Fiche technique

Matière Acier San Mai 3 couches
Manche Honoki
Lave-vaisselle Non
Fabrication Japon
Couleur Bois
Poids 154g
Acier Ginsan
Dureté HRC 60
Taille lame 16,5cm
Taille manche 12,7cm
Longueur totale 30,5cm
Hauteur lame 5,2cm
Epaisseur lame 1,9mm
Manche riveté Non
Finition de lame 3 couches Martelées
Pour droitier ou gaucher Symétrique

Voir toute la fiche technique

En savoir plus

Les couteaux Wusaki Yoshi sont fabriqués par le forgeron japonais Tsunehisa, qui réunit une petite équipe d’experts hautement qualifiés dans le secteur de la coutellerie.

La lame :

Elle est conçue sur une base San Maï, c'est à dire qu'elle se base sur 3 couches d'aciers qui s'alternent.

Au centre, nous avons un cœur en acier Ginsan : cet acier japonais présente 0.95% de carbone, pour que le fil soit plus dur, plus rigide, et donc qu'il tienne mieux son tranchant sur la durée. Il dispose d'un taux de chrome élevé, pour être plus résistant au devant de la corrosion, ce qui est appréciable dans un milieu comme celui de la cuisine. Il atteint une dureté de 59/60 HRC sur l'échelle de Rockwell, cela lui permet de garder un bon compromis entre facilité d'aiguisage et maintien du tranchant. Vous pouvez tout simplement utiliser une pierre à aiguiser quand le besoin se fait sentir.

Par la suite, le noyau en Ginsan est entouré d'une couche d'acier inoxydable qui vient le prendre en sandwich (d'où les 3 couches comptées). Cela permet de le protéger et d'apporter plus de souplesse à l'alliage, pour qu'il soit moins cassant au cours des utilisations. La différence entre les aciers se voit sur le bas de la lame : une petite vague vient parcourir le fil de coupe et marque le changement d'alliage.

De beaux kanji ont été gravés finement sur la lame, pour toujours plus d'authenticité. Enfin, le couteau a été martelé de façon originale, on peut y voir de jolis motifs piquetés, comme si des gouttes d'eau avaient éclaboussées la surface de coupe.

Le manche :

Par la suite, une mitre en bois de Pakka vient faire le lien entre la lame et le manche. Le Pakkawood est un matériau composite réputé pour sa résistance et sa durabilité. Il est constitué de résine et de bois compressé : ce mélange résiste bien à l'humidité, aux variations de température et aux chocs.

De la pâte à bois vient combler l'espace entre le bois de Pakka et la lame, pour rendre le tout étanche et hygiénique (les aliments ne pourront pas s'insérer dans ce petit espace).

Du bois de Honoki vient terminer le couteau. Ce bois léger et poli est agréable en main, même en l'utilisant sur la durée. Sa forme ovale permet au cuisinier droitier ou au cuisinier gaucher de l'utiliser facilement.

Entretien : il faut laver le couteau à la main (sans trop insister sous l'eau sur le manche), et ne pas le passer au lave vaisselle. Il ne faut également pas laisser le couteau à tremper dans l'évier. Puis, une fois lavé, vous pouvez l'essuyer avec un chiffon doux avant de le ranger, pour effacer toute trace d'humidité. Comme cela, vous pourrez apprécier son aspect originel durablement.

Retrouvez aussi les pierres à aiguiser Wusaki !

Les avis de nos clients

10/10

Calculé à partir de 1 avis client(s)
10 / 10
publié le
Nakiri pour les légumes
Très beau couteau Nakiri. Lame martelée robuste. Arrondie sur le haut. Tranchant très efficace. Bonne prise en main. A voir sur le long terme pour le manche en composite. En gros il s'agit d'un couteau de qualité.

Vous devez être connecté pour pouvoir donner votre avis

-5% de réduction*
pour toute première inscription à la newsletter
*Voir conditions de l'offre. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.
Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

Recevez nos mails trop cool (et nos promos aussi) :