16377 avis

Couteau nakiri Sayuto Séquoia San Mai martelé 17cm

Un modèle qui convient parfaitement pour la découpe de légumes

Noyau : acier inoxydable 10Cr15CoMoV + 1 couche d'acier plus doux autour

Structure San Maï : la lame est donc composée à partir de 3 couches d'acier

Tranchant durable grâce à une dureté Rockwell de 60 HRC

Lame sombre non polie : brute de forge - Martelage tout en contraste

Mitre corne de buffle - Manche octogonal en bois de sequoia

Coffret fourni : idéal pour le ranger ou l'offrir

89,90 €

Livraison Offerte En point relais

En stock

Expédition sous 24h

Plus que 3 en stock !

  • Livraison Express disponible
    Chez vous ce vendredi avant 13h avec Chronopost
  • 3x
    Payez en 3 fois : 29,97 € / échéance+1.55% de frais de dossier (en savoir plus)
  • Questions et commandes 09 72 56 08 32Du lundi au vendredi de 10h à 17h.
  • Satisfait ou remboursé ! Vous avez 60 jours pour changer d’avis.
  • Vous avez trouvé moins cher ailleurs ? On vous rembourse la différence (voir conditions)
  • Avec ce produit : 899 points de fidélité,
    soit 4,50 € de réduction sur votre prochaine commande

  • Vous cherchez un produit ?
    On se charge de vous le trouver ! Cliquez-ici !

Couteau nakiri Sayuto Séquoia San Mai martelé 17cm
Couteau nakiri Sayuto Séquoia San Mai martelé 17cm

Fiche technique

Matière Acier San Mai 3 couches
Manche Séquoia
Lave-vaisselle Non
Couleur Bois
Poids 240g
Acier 10Cr15CoMoV
Dureté HRC 60
Tranchant Lisse
Finition de lame Brute de forge et martelée
Taille lame 17cm
Taille manche 13,6cm
Longueur totale 32,5cm
Hauteur lame 6,5cm
Epaisseur lame 2mm
Manche riveté Non
Pour droitier ou gaucher Symétrique

Voir toute la fiche technique

En savoir plus

Les couteaux sayuto Séquoia San Mai ont l'avantage d'être accessibles et de mettre à votre disposition des matériaux aux qualités indéniables. Ils vous accompagnent dans de nombreuses découpes. C'est le cas du couteau nakiri 17cm dont la forme vient tout droit du Japon. Sa lame rectangulaire imposante est idéale pour découper les légumes avec précision et rapidité. Même si la lame vous paraît imposante, elle ne doit pas être utilisée pour couper la viande ou les os.

La lame :

Tout d'abord, parlons de sa structure San Maï qui signifie "3 couches".  Comme son nom l'indique donc, le noyau de la lame est conçu dans un acier qui est ensuite entouré d'une couche d'un autre acier, plus doux, venant le prendre en sandwich. C'est comme un damas simplifié.

On retrouve de l'acier inox 10Cr15CoMoV au cœur de la partie effective, dont le taux de carbone et le taux de chrome lui permettent d'être à la fois résistant à la corrosion et d'avoir un fil de coupe assez rigide pour tenir son tranchant sur de nombreuses découpes. Un acier moins rigide vient envelopper ce noyau, le but étant d'équilibrer les capacités de l'alliage mais également d'apporter une protection audit noyau. Vous pouvez voir la démarcation des aciers sur le bas de la lame, près du tranchant.

La partie supérieure de la lame n'a pas été polie. Très sombre, on dit qu'elle est brute de forge. Cela apporte beaucoup de caractère au couteau, d'autant que cette finition est sublimée par le martelage, des deux côtés de la lame.

Le manche :

La partie effective du manche est fabriquée en Séquoia, un bois durable connu pour sa résistance à l'humidité et aux bactéries. Sa résistance structurelle est également un élément notable, il ne se déforme pas facilement. Enfin, il présente une jolie teinte, entre le marron, le rouge et l'orangé, qui contraste bien avec la mitre noire.

La mitre, qui fait d'ailleurs le lien entre la lame et le manche, est conçue en corne de buffle noire. Comme la corne est un matériau vivant, ses nuances peuvent varier d'un modèle à l'autre (certains peuvent avoir de petites stries blanches).

La forme octogonale du manche lui permet de s'adapter à un usage ambidextre.

Pour aller plus loin :

Le couteau est mis au point en Chine Occidentale, dans la province la plus réputée pour la production d'outils de découpe et de couteaux : Guangdong. Les fabricants de cette zone jouissent d'une belle réputation dans ce domaine depuis des décennies.

Comment entretenir mon couteau ? Lavez-le manuellement, puis séchez-le juste après et rangez-le au sec. Le faire tremper dans l'évier comme le mettre au lave-vaisselle sont fortement déconseillés.

Découvrez toutes les gammes de couteaux Sayuto sur notre site !