En ce moment : -10% de réduction avec le code "JERESTECHEZMOI" !

4,7/5 - 8099 avis TRUSTPILOT

Couteau bunka japonais artisanal Masakage Kiri 17cm damas 49 couches

Un couteau de choix pour vos découpes quotidiennes

Lame 17cm - Noyau en acier japonais VG10 (carbone : 1%)

Solidité Rockwell +- 60/61 HRC : tranchant longue tenue

Surface damassée : 49 couches qui viennent protéger le cœur

Manche ovale en magnolia dur + mitre pakkawood rouge

Produit au Village coutelier Takefu, haut lieu de fabrication japonais

Fabriqué de façon artisanale par le maitre forgeron Yoshimi Kato

Chaque couteau est unique - Stock limité

289,90 €

Livraison Offerte En Colissimo et Point Relais

En stock

Expédition sous 24h

Plus que 2 en stock !

promo10

  • Livraison Express disponible
    Chez vous ce jeudi avant 13h avec Chronopost
  • Payez en 3 fois : 96,63 € / échéance+2% de frais de dossier (en savoir plus)
  • Questions et commandes 09 72 56 08 32Du lundi au vendredi de 9h à 17h.
  • Satisfait ou remboursé ! Vous avez 60 jours pour changer d’avis.
  • Vous avez trouvé moins cher ailleurs ? On vous rembourse la différence (voir conditions)
  • Avec ce produit : 2898 points de fidélité,
    soit 14,50 € de réduction sur votre prochaine commande

  • Vous cherchez un produit ?
    On se charge de vous le trouver ! Cliquez-ici !

Couteauxduchef est noté "Excellent"

Tous nos clients sont satisfaits!

Déjà plus de 5116 avis de nos clients sur Trustpilot.fr

Fabriqué au Japon
Couteau bunka japonais artisanal Masakage Kiri 17cm damas 49 couches
Couteau bunka japonais artisanal Masakage Kiri 17cm damas 49 couches

Fiche technique

Matière : Acier Damas
Manche : Magnolia
Lave-vaisselle : Non
Fabrication : Japon
Couleur : Bois
Manche riveté : Non
Taille : 17 cm
Dureté HRC : 61
Finition de lame : Damassée
Acier : VG10 49 couches
Pour droitier ou gaucher : Symétrique

En savoir plus

Les KATO en train de forger un couteau

Les couteaux japonais Masakage Kiri sont des modèles complètement artisanaux, fabriqués par le forgeron Yoshimi Kato san.

Ce dernier officie au Village Coutelier de Takefu (Takefu Knife Village), qui réunit beaucoup de forgerons ayant conserver les méthodes de fabrication traditionnelles. Réunis dans un même lieu, ils peuvent partager leur savoir-faire et c'est un endroit convoité par les apprentis forgerons, qui peuvent être pris en charge par un maître qui va leur apprendre toutes les étapes de fabrication des couteaux !

Yoshimi Kato a été l'élève de plusieurs forgerons célèbres, notamment Hiroshi Kato San, très respecté au Japon (qui est d'ailleurs son beau-père). Ce dernier est l'un des plus grands maîtres forgerons japonais. Il a créé des couteaux presque chaque jour pendant près de 50 ans, c'est dire le niveau d'expertise qu'il a atteint (il est actuellement à la retraite et enseigne son art aux jeunes forgerons). Il est aussi l'un des membres fondateurs du Village Coutelier de Takefu.

Yoshimi a repris son atelier et continue à créer les couteaux de son maître, tout en ayant lancé ses propres lignes de couteaux. Yoshimi Kato San a commencé son apprentissage en 2013, et c'est un forgeron très talentueux, qui apprend très vite. Il assure la continuité de l’œuvre de Hiroshi Kato San, tout en apportant des idées innovantes que tous les cuisiniers apprécieront !

Le couteau bunka Masakage Kiri 17cm vous permet de découper plusieurs familles d'aliments. C'est un couteau de forme typiquement japonaise, qui ressemble à une épée grâce à sa pointe marquée. Il s'utilise à la manière d'un santoku.

La lame :

Sa lame forgée présente un noyau en acier japonais VG10, un alliage très apprécié des forgerons en raison de ces nombreux avantages. Le VG10 comporte par exemple 1% de carbone, ce qui lui permet d'atteindre une dureté Rockwell d'environ 60/61 HRC. On a donc un fil rigide, et ce dernier peut supporter un aiguisage plus poussé, synonyme au final de tranchant rasoir. Le VG10 a également la capacité de garder son tranchant plus longtemps, vous espacez donc les séances d'aiguisage. Enfin, en raison de son taux de chrome important, il est également plus résistant à la corrosion que les autres aciers concentrés en carbone.

Le noyau en VG10 est ensuite entouré de plusieurs couches d'aciers plus doux qui se superposent : on appelle cela le damas. Le couteau Masakage Kiri présente un damas à 49 couches (24 couches repliées en 2 sur le noyau + ce dernier qui est comptabilisé dans le calcul).

En plus d'apporter beaucoup de caractère au couteau, le damas permet de rendre la lame plus "souple", dans le sens où cette dernière sera moins cassante à l'usage (mais pas flexible non plus).

La finition :

A savoir que Kiri signifie "brouillard" en japonais. On peut comprendre pourquoi la gamme est appelée ainsi, avec le damas créant des sortes de volutes sur la surface de coupe, à la manière d'un léger brouillard mouvant laissant apparaître des détails du paysage qu'il cache de temps à autre.

Des kanji ont été gravés sur la surface de coupe, pour toujours plus d'authenticité. Ils s'intègrent très bien aux différents coloris du damas et restent discrets.

Le manche :

Le manche est fabriqué en magnolia, un bois à grains fins agréable au toucher et léger. Sa forme ovale est adaptée à tous les cuisiniers. Une mitre en Pakkawood rouge (un matériau composite antibactérien résistant à l'humidité et aux variations de température) vient faire le lien entre la lame et le manche tout en apportant un joli contraste dans les coloris.

La jonction entre la lame et la mitre est comblée par une pâte à bois qui rend le tout étanche, et empêche les petits déchets et l'eau des nettoyages de pénétrer à l'intérieur du manche.

Entretien :

Le couteau s'entretient manuellement. Vous pouvez utiliser un savon doux et le passer sous l'eau tiède, sans utiliser d'éponge abrasive. Il faut ensuite l'essuyer avec un chiffon doux, afin d'effacer toutes les traces d'humidité de la lame et du manche en bois. Il est livré dans une boite bleue sobre et traditionnelle.

Le reste des couteaux de la gamme vous attend ici !