-10% sur tout avec le code BLACKWEEK

-10% sur tout avec le code BLACKWEEK

-10% sur tout avec le code BLACKWEEK

9576 avis
Article suivant Article précédent

Top 20 des expressions culinaires

Publié le : 14/10/2020 08:25:14 | Catégories : Divers , Les classements Couteauxduchef

Top 20 des expressions culinaires

Découvrez les 20 expressions culinaires françaises les plus populaires ! On vous explique l'origine et la signification de ces expressions pour étoffer votre culture générale et épater vos amis lors de votre prochain dîner !

 

Presser quelqu’un comme un citron :

Cette expression est une image pour parler d’une personne que l’on exploite pour prendre le meilleur et que l'on rejette après, à l'image de l’agrume que l'on presse énergiquement jusqu'à la dernière goutte pour en extraire le jus, puis que l'on jette.

 

 Raconter des salades :

Cette métaphore date du 19ème siècle. Ici, on compare une salade (un mélange de plusieurs ingrédients) à un ensemble de ragots qui peuvent passer pour vrais. Cela équivaut à raconter des histoires.

 

La fin des haricots :

Au siècle dernier, les écoliers avaient la (mal)chance de manger trèèèès souvent des haricots qui étaient considérés comme l’aliment de base par excellence mais aussi le plus médiocre. Quand il n’y avait même plus d’haricots à manger, cela voulait dire que c’était vraiment la fin de la fin…

 

Avoir du pain sur la planche :

Aujourd’hui cela signifie avoir beaucoup de tâches à accomplir, être débordé. Au XIXe siècle, cependant cela signifiait littéralement avoir assez de pain pour affronter l’avenir. Une autre hypothèse est celle selon laquelle on distribuait du pain aux prisonniers de peines de travaux forcés, d’où la connotation avec la pénibilité.

 

 Aller se faire cuire un œuf :

La cuisine était auparavant un domaine réservé à la femme au foyer. Le mari avait tendance à critiquer la cuisine de son épouse et cette dernière pouvait alors lui rétorquer d’aller se faire cuire un oeuf, lui rappelant ainsi qu'il ne savait pas cuisiner. Aujourd’hui, on utilise cette expression dans toutes sortes de situations pour signifier à l’autre de nous laisser tranquille et de s’occuper de ses affaires. (D’ailleurs pour la petite astuce, pour vous rappeler le temps de cuisson d’un œuf, utilisez la technique du 3-6-9 : 3 min pour un œuf à la coque ; 6 min pour un œuf mollet et 9 min pour un œuf dur !)

 

Avoir un cœur d’artichaut :

Ici, le cœur humain est comparé au coeur du légume. Pour le déguster on doit détacher ses feuilles une par une. Tout comme quelqu'un qui a un coeur d'artichaut donnera un peu d'amour à chaque personne ou qui tombera facilement et souvent amoureux.

 

En faire tout un fromage :

Cette expression remonte au XXe siècle. Cela signifie que l’on transforme volontairement quelque chose de simple à la base, en quelque chose de compliqué. Comme pour la production du fromage, où l’on part du lait (élément simple) pour arriver au fromage (élément complexe dans sa fabrication).

 

Pleurer comme une madeleine :

Cette expression vient de l'histoire de Marie-Madeleine, une ancienne prostituée, qui se présenta en pleur devant Jésus et arrosa ses pieds de ses larmes. Aujourd’hui, cela signifie avoir des pleurs excessifs ou injustifiés.

 

Comme un poisson dans l’eau :

Se dit d’une personne à l’aise dans un domaine ou dans un lieu comme Némo ou Flipper le sont dans leur milieu naturel.

 La cerise sur le gâteau

Cette expression vient de l’anglais « The cherry on the cake ». À l’époque, une jolie cerise rouge était posée au-dessus d’un gâteau, comme touche finale de décoration pour le rendre encore plus appétissant. Aujourd’hui, elle est utilisée pour marquer le détail, le petit plus de quelque chose ou d’une situation.

 

 

S’occuper de ses oignons :

En argot, les "oignons" désignent les fesses. On comprend mieux maintenant cette expression qui suggère à la personne d’en face de s’occuper plutôt d’elle-même et de ce qui la regarde.   

 

Courir sur le haricot :

"Courir quelqu'un" signifiait au XVIe siècle "importuner". Aujourd’hui elle a gardé tout sont sens puisqu’elle désigne le fait qu’une personne nous agace énormément ! Par contre pour le haricot on n’a pas trouvé pourquoi…

 

 

Avoir un bon coup de fourchette :

 Ah !  Ici chez Couteauxduchef nous aimons bien manger (beaucoup !). En d’autres termes, nous avons bon appétit ! Et vous ?

 

 

Mettre de l’huile sur le feu :

Qui n’a jamais mis littéralement de l’huile sur le feu en faisant frire ses frites ou revenir ses oignons ? Vous avez vu les dégâts … et bien dans la vie c’est la même chose ! Datant du XVIIe siècle, cette expression est une image pour parler d’une personne qui aggrave une situation au lieu de la résoudre comme l’huile attise le feu au lieu de l’éteindre.

 

Se vendre comme des petits pains :

Elle est tirée d’un extrait de la bible où Jésus aurait nourri toute une foule grâce à seulement 5 petits pains qui se seraient par miracle multipliés afin de nourrir tout le monde à sa faim. Aujourd’hui, on l’utilise pour parler d’un produit qui se vend très facilement et rapidement.

 Etre une bonne poire :

Comme la poire bien mûre qui tombe toute seule de l'arbre, une bonne poire est une personne qui se laisse facilement duper, qui est naïve ou trop gentille.

 

 

Gagner sa croûte :

Variante de "gagner son pain" qui est le symbole du travail. La "croûte" ajoute la notion de "dureté", que l'on gagne sa vie en travaillant durement, intensément.

 

Mettre du beurre dans les épinards :

C’est améliorer ses conditions de vie, en général dans le domaine financier. Le beurre symbolise la richesse et la facilité, il est gras et riche en calories et à l’époque seuls les plus riches pouvaient se permettre d’en acheter. Alors que les épinards connotent plutôt avec une situation délicate, voire des ennuis et avouons-le, sans beurre, ils sont beaucoup moins appétissants !

 Tomber dans les pommes :

L'origine la plus probable viendrait d'une locution que George Sand employa dans une lettre destinée à Mme Dupin, dans laquelle elle écrivit "être dans les pommes cuites" pour dire qu'elle était dans un état de fatigue important. Aujourd’hui cela signifie tout simplement s’évanouir, perdre connaissance.

 

Ramener sa fraise :

On dit d'une personne qu'elle "ramène sa fraise" lorsqu’elle intervient dans une discussion sans que le sujet de conversation ne la regarde ou sans qu'on lui ait demandé son avis.

 

Vous ne possédez pas encore le couteau pour préparer à la perfection vos sushi ou hacher vos herbes aromatiques? Pas la peine de pleurer comme une madeleine, ce n’est pas la fin des haricots !

Si comme nous, vous avez un bon coup de fourchette alors rendez-vous sur couteauxduchef.com ! Nous avons eu du pain sur planche, mais nous vous avons concocté de belles sélections de couteaux de cuisine et cerise sur le gâteau : un vaste choix d’ustensiles de cuisine pour confectionner à la perfection vos prochaines recettes !  (Oui, oui on ne vous raconte pas de salades…!)

Suivez-nous en vous inscrivant à notre newsletter au bas de cette page ! Vous serez ainsi informé des prochaines promos et nul doute que cela vous permettra de mettre un peu de beurre dans les épinards…

Si vous avez réussi à comprendre ce texte, alors Bravo ! Vous voilà incollable sur les expressions culinaires !

Retrouvez tous nos couteaux de cuisine et ustensiles !

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)