10583 avis

Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm

Optez pour la qualité japonaise dans votre cuisine

Noyau en acier White #2 Steel entouré de fer : lame dite San Maï 3 couches

Solidité 60-61 HRC : (1.05% de carbone) excellente tenue du fil

Facile à aiguiser à la pierre quand le besoin s'en fait sentir

Manche ovale bois de Morado + mitre en bois de Pakka rouge

Finition brute de forge traditionnelle - Couteau forgé main

L'acier au carbone nécessite un entretien soigné (voir ci-dessous)

Fabrication japonaise 100% artisanale - Chaque pièce est unique

84,90 €

Livraison Offerte En Point Relais

En stock

Expédition lundi

Plus que 10 en stock !

  • Livraison Express disponible
    Chez vous ce mardi avant 13h avec Chronopost
  • Questions et commandes 09 72 56 08 32Du lundi au vendredi de 10h à 17h.
  • Satisfait ou remboursé ! Vous avez 60 jours pour changer d’avis.
  • Vous avez trouvé moins cher ailleurs ? On vous rembourse la différence (voir conditions)
  • Avec ce produit : 849 points de fidélité,
    soit 4,25 € de réduction sur votre prochaine commande

  • Vous cherchez un produit ?
    On se charge de vous le trouver ! Cliquez-ici !

Fabriqué au Japon
Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • video
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
  • Couteau ko-bocho japonais artisanal Wusaki Yuzo WS2 10,5cm
Suivant

Fiche technique

MatièreAcier Carbone
MancheMorado
Lave-vaisselleNon
FabricationJapon
CouleurBois
Manche rivetéNon
Poids92g
Dureté HRC61
Finition de lameBrute de forge
Pour droitier ou gaucherSymétrique
AcierWhite 2 steel
Taille lame10,5cm
Taille manche11,5cm
Longueur totale23,7cm
Hauteur lame3,8cm
Epaisseur lame2,5mm

En savoir plus

Un couteau 100% japonais :

Toutes les étapes de fabrication du couteau ont été réalisées au Pays du Soleil Levant. Ces dernières sont faites à la main, par des artisans experts, qui consacrent leur vie à leur art. Leur expertise leur vient des forgerons d'antan, qui fabriquaient les célèbres katana.

Ce couteau Ko-bocho Wusaki Yuzo est un modèle hybride, qui mêle le santoku et l'universel. Il vous permet ainsi d'être assez polyvalent dans vos découpes. Sa petite taille le rend particulièrement maniable sur les petites pièces.

La lame :

Sa structure est dîtes San Maï : ce terme japonais désigne une lame composée de 3 couches d'acier. On rencontre donc un noyau, qui est souvent très dur, et une couche de protection qui se replie par dessus (d'où les 3 couches observées). On distingue cette alternance d'aciers sur le bas de la lame.

Ici, le cœur est en acier japonais White #2 Steel. Son nom vient du papier de protection qui l'entoure, qui est blanc. Ce sont les aciéries Hitachi qui le produisent et le conditionnent. Elles sont réputées au Japon, et fournissent de l'acier à beaucoup de fabricants de couteaux.

Cet alliage comporte 1.05% de carbone, un taux supérieur à la moyenne que l'on retrouve dans les couteaux occidentaux (soit 0.5%). Ce taux permet de rendre l'acier plus rigide, ce qui permet ensuite de l'aiguiser de façon plus poussée. De fait, le tranchant est ultra performant, pour des découpes nettes et précises à chaque utilisation. D'ailleurs, lorsque vous voulez entretenir le tranchant de votre couteau, faites le à la pierre à aiguiser.

Le cœur au carbone est par la suite enveloppé d'une couche de fer doux qui vient le prendre en "sandwich". On voit cette différence de couche sur le bas de la lame, avec la démarcation des couleurs. Le fer vient lui apporter un peu de souplesse (non pas en terme de flexibilité, mais plutôt en terme de résistance à la casse).

A noter : la pointe présente un angle légèrement "cassé" et c'est normal, il ne s'agit pas d'un défaut.

De kanji ont été gravés sur la lame, pour toujours plus d'authenticité. La finition brute de forge ajoute également un petit côté rustique au couteau, qui n'a donc pas été poli. Ce type de finition plaît beaucoup aux chefs japonais, car elle a un aspect plus traditionnel.

Le manche :

Tout d'abord, sa mitre est en bois de Pakka, un matériau composite très apprécié en cuisine. Ce dernier est constitué de bois laminé et de résine, le tout compressé à chaud. Le résultat est naturel, on peut y voir quelques veines comme on pourrait l'observer sur le bois. C'est un matériau résistant, notamment au devant de l'humidité et des variations de température.

On peut voir une pâte à bois qui vient remplir l'espace entre la lame et le Pakkawood, pour justement combler cet espace. Cela permet de rendre le manche étanche, pour éviter que les petits déchets ne s'insèrent à l'intérieur.

Le bois de Pakka est prolongé par du bois de Morado. Ce bois exotique est considéré comme haut de gamme, et ses teintes chaudes sont très agréables. Les veines du bois sont d'ailleurs uniques sur chaque pièce.

Sa forme ovale permet une utilisation ambidextre. Le tout reste léger et facile à manier.

Comment entretenir le couteau :

Notez que la lame est sensible à l'oxydation (le carbone comme le fer sur la face externe). Il faut donc laver le couteau à la main, sans le faire tremper dans l'évier. Après lavage, essuyez-le avec un chiffon doux pour effacer toute trace d'humidité. Notez toutefois qu'il peut varier en couleur sur la durée, même si vous y faites très attention. C'est une évolution normale de l'alliage, (le couteau étant en contact constant avec des aliments humides, et l'humidité se trouve également dans l'air ambiant...). Vous pouvez passer une huile minérale sur l'acier de temps en temps.

A noter : la lame arrive légèrement huilée. C'est tout à fait normal, cela permet de la protéger. Il suffit juste de laver le couteau avant le premier usage pour qu'elle disparaisse.

Découvrez donc le savoir-faire japonais, et équipez vous de ces beaux couteaux pour apprécier le temps passé quotidiennement en cuisine !

Notez cependant que, la production étant artisanale, les stocks sont limités et les délais de réapprovisionnement variables.

Découvrez toutes les gammes de couteaux Wusaki que nous proposons !