20364 avis

Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm

Optez pour ce modèle polyvalent qui peut servir au quotidien

Cœur acier japonais SLD avec un taux élevé de carbone à 1,6%

Alliage très rigide (-+63 HRC) : très bonne rétention du tranchant

Facile à aiguiser quand le besoin se fait sentir grâce à l'alliage

Élégante surface damassée aux motifs et aux coloris délicats

Manche octogonal en bois de rose + Mitre en Pakkawood blanc

Fabriqué au Japon par des experts qualifiés

269,90 €

Livraison Offerte A domicile et en point relais

En stock

Expédition sous 24h

✅ Disponible à Mandelieu 

Plus que 1 en stock !

  • 3x
    Payez en 3 fois : 89,97 € / échéance+1.55% de frais de dossier (en savoir plus)
  • Questions et commandes 09 72 56 08 32Du lundi au vendredi de 10h à 17h.
  • Satisfait ou remboursé ! Vous avez 60 jours pour changer d’avis.
  • Vous avez trouvé moins cher ailleurs ? On vous rembourse la différence (voir conditions)
  • Avec ce produit : 2698 points de fidélité,
    soit 13,50 € de réduction sur votre prochaine commande

  • Vous cherchez un produit ?
    On se charge de vous le trouver ! Cliquez-ici !

Fabriqué au Japon
Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
  • Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
  • Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
  • Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
  • Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
  • Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
  • Couteau santoku japonais Tsunehisa SLD Damas bois de rose 16,5cm
Suivant

Fiche technique

Matière Acier Damas
Manche Bois de rose
Lave-vaisselle Non
Fabrication Japon
Couleur Bois
Poids 142g
Acier SLD damassé
Dureté HRC 63
Taille lame 16,5cm
Taille manche 12,8cm
Longueur totale 30,5cm
Hauteur lame 4,7cm
Epaisseur lame 2,4mm
Manche riveté Non
Finition de lame Damassée
Pour droitier ou gaucher Symétrique

Voir toute la fiche technique

Accessoires

En savoir plus

Vidéo tuto utilisation d'un couteau de chefComment utiliser un couteau santoku ? Cliquez ici pour voir le tuto en vidéo !

Le Japon est un pays de tradition, et beaucoup de forgerons y utilisent encore des méthodes de fabrication se basant sur les anciennes techniques des forgerons d'épées Samouraï. Les couteaux japonais Tsunehisa y sont fabriqués par une petite équipe d'experts qualifiés.

Notez que le fabricant met l'accent sur l'efficacité du tranchant de ses lames. Il vous permet d'apprécier l'expertise nippone tout en bénéficiant d'un design authentique, mais qui reste intemporel. Les professionnels et les amateurs passionnés seront ravis des performances proposées par les couteaux Tsunehisa.

Ce couteau Santoku Tsunehisa SLD Damas 16,5cm est conçu à partir de matériaux haut de gamme, et il pourra vous accompagner durablement, pour un travail propre et agréable en cuisine.

Il est considéré comme le couteau à tout faire, puisqu'il vous permet de couper, hacher, ciseler ou émincer avec facilité. Le modèle dit "Santoku" est d'ailleurs typiquement japonais, et sa lame légèrement plus courbée que celle d'un couteau de chef le rend particulièrement agréable lors du ciselage des herbes fraîches.

La lame

Elle possède un cœur en acier japonais SLD, produit par les aciéries Hitachi (d'ailleurs fort réputées au Japon). A la base, il s'agit de l'alliage SKD11, un acier standard mais très dur, utilisé dans les machines qui estampillent les pièces de métal par exemple. Il est apprécié pour ce genre de tâches car il ne s'effrite pas facilement, même avec une pression régulière.

Hitachi a décidé de le modifier un peu pour le rendre parfait pour un usage en cuisine. Pour cela, il a modifié sa composition pour atteindre un taux de carbone oscillant entre 1,4 et 1,6% ce qui est très élevé comparé à la moyenne occidentale se situant à 0,5%.

L'impact d'un tel taux de carbone est le suivant : le couteau présente un fil bien rigide, ce qui lui permet de garder son tranchant beaucoup plus longtemps. Aussi, il peut endurer une finition rasoir, que vous pouvez réaliser lorsque vous allez l'aiguiser : il sera capable de tenir un tel degré de performance.

Aussi, l'alliage présente un taux de chrome entre 11 et 13%, et on dit qu'à partir de 13%, un acier est considéré comme inoxydable. Ici, on ne parle pas d'acier inoxydable mais d'un acier qui est tout de même assez résistant à l'oxydation, compte tenu de son fort taux de carbone.

Par la suite, ce noyau en SLD est entouré de plusieurs couches d'aciers plus doux qui viennent s'entremêler. C'est ce qui crée le damas. La surface de coupe est originale, et les motifs uniques sur chaque couteau. Au delà d'un aspect esthétique certain, le damas permet d'équilibrer un peu la dureté du noyau, pour apporter une légère souplesse à la lame (elle ne devient pas flexible, mais est plutôt plus résistante au devant des chocs).

Au final, les performances de coupe de la lame de ce couteau se rapprochent de celles d'un couteau en Aogami Super (l'un des meilleurs aciers proposés), tout en étant un peu plus résistant à la corrosion.

Le manche :

Il est fabriqué en Rosewood, une essence dense et dur. Son grain reste fin et sa couleur varie dans des teintes de marron chaud. Les veines que vous voyez sont uniques sur chaque couteau. Sa forme octogonale permet une prise en main agréable, et il s'adapte ainsi aux cuisiniers droitiers comme gauchers. Aussi, il reste léger, pour faciliter l'usage sur la durée.

Une mitre en Pakkawood clair vient faire le lien entre la lame et ledit manche. Le Pakkawood ou bois de Pakka est un matériau composite très résistant, que l'on rencontre d'ailleurs souvent en cuisine. Il est considéré comme antibactérien et il tient bien face aux variations de température, ainsi que face à l'humidité. Son coloris clair contraste parfaitement avec le bois chaud et la lame damassée.

Enfin, de la pâte à bois vient combler l'interstice entre la lame et le manche, pour éviter que du liquide ou des déchets ne viennent s'infiltrer à l'intérieur.

Entretien :

Lavez le couteau à la main (le lave-vaisselle est interdit, tout comme le faire tremper dans l'évier) et essuyez le avec un chiffon doux juste après pour un entretien complet. Cela permettra de le conserver durablement, car même s'il présente un bon taux de chrome, il est tout de même fortement enrichi en carbone (qui lui est oxydable).

Il est d'ailleurs possible que le fil se colore au fur et à mesure des usages, et c'est tout à fait normal, le carbone réagissant à l'acidité des aliments coupés ou au taux d'humidité de l'air.

Découvrez toutes les marques de couteaux japonais que nous avons sélectionnées pour vous !

RéduirePlein écranFermer
Live !