9187 avis
Article suivant Article précédent

Présentation des couteaux Yu Kurosaki Fujin

Publié le : 22/01/2020 08:24:31 | Catégories : Couteaux japonais , Couteaux japonais , Présentation des couteaux , Tests Vidéos

Présentation des couteaux Yu Kurosaki Fujin

Né au Japon, le célèbre artisan forgeron Yu Kurosaki a acquis tout son savoir-faire lors de sa formation qui commença au début des années 2000. Formé par le grand maître Kanehiro pendant 12 ans, il apprit les bases du métier en passant entre autres par l’aiguisage des couteaux et le forgeage.

C'est après avoir reçu des commandes de clients très satisfaits de ses lames qu'il décida de lancer son propre atelier, encouragé et soutenu également par son maître.

C’est dans le célèbre village coutelier de Takefu que se situe son atelier. On y retrouve de nombreux forgerons qui partagent leur savoir-faire et leurs connaissances entre eux.

Les couteaux Kurosaki Fujin possèdent une lame forgée, c'est à dire qu'elle est formée sur un morceau d'acier unique. Une fois chauffé, le forgeron le saisit à l’aide d’une pince, puis le passe sous la presse mécanique, en le tournant régulièrement pour que la lame se forme petit à petit. Ce travail de précision permet d'obtenir un couteau plus solide, et robuste, car la lame ne comportera pas de point de collage.

Le cœur de la lame est en acier VG10, cet acier procure de réels avantages techniques : grâce à sa forte teneur en carbone, le couteau a une dureté de 60/61 HRC. Le VG10 rend le fil de coupe plus rigide, un réel avantage lorsque l’on souhaite réaliser un aiguisage plus poussé, il a la capacité de garder le tranchant plus longtemps.

Le cœur de la lame est ensuite entouré de plusieurs couches d’acier qui vont se superposer, c’est ce qu’on appelle le Damas. Le Damas va apporter une esthétique sur la lame très design, et va la rendre plus souple et moins cassante. Il va également augmenter la résistance à l'oxydation de la lame.

La partie supérieure de la lame a été martelée à la main en biseau, pour créer un effet inédit ! C'est ce qui rend si particulier les couteaux de cuisine de Kurosaki.

Enfin, l’excellente qualité de coupe se fait grâce au travail du tranchant sur meule.

 

Le manche de ces couteaux est fabriqué en sandalwood de couleur foncée, un bois qui garantit une prise en main agréable et confortable. Sa forme octogonale vient épouser la forme de votre paume, pour un contrôle marqué du couteau lors de vos usages. De plus, la finition de la mitre en pakkawood noir vient ajouter un joli contraste pour faire le lien entre la lame et le manche.

Le travail à la main nécessite beaucoup de temps et de pratique, mais le résultat final rend le produit unique et authentique.

Attention, ces couteaux japonais sont fabriqués de façon artisanale et sont donc fragiles. Il vous faudra bien les entretenir. Pour cela, ne lavez surtout pas votre couteau au lave-vaisselle ! Il est préférable de le laver manuellement à l’aide d’un savon neutre et d’un chiffon doux, puis de le ranger dans son coffret.

Découvrez comment bien entretenir votre couteau japonais !

À noter : Les quantités sont limitées, en raison de la provenance des couteaux et de la capacité du forgeron, qui réalise toutes les opérations à la main.

Retrouvez tous nos couteaux de cuisine !

Notre expert découpeur a testé pour vous le couteau de chef Yu Kurosaki Fujin :

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)